Anergie, le réseau d’échange thermique intelligent et renouvelable

31.03.2016 - Aujourd’hui, les bâtiments sont considérés comme de simples consommateurs d’énergie. Pourtant, en fonction de leur localisation, leur affectation ou leur utilisation, ils peuvent aussi être de véritables générateurs d’énergies renouvelables. Une technologie mise au point par Amstein+Walthert vise à valoriser leurs artéfacts thermodynamiques au moment où l’atteinte des objectifs de réduction des gaz à effet de serre passe par une rupture conceptuelle et technologique de notre utilisation de l’énergie.

Tirer parti de l’ «anergie», littéralement des «énergies perdues» inhérentes au fonctionnement quotidien des bâtiments — chaleur fatale des installations industrielles, rejets thermiques issus de la climatisation, énergie solaire reçue par les façades et les toitures… — en les captant, les stockant et les redistribuant à travers des réseaux locaux, tel est le concept novateur développé par Amstein+Walthert. Soit un principe constituant l’optimisation rationnelle et logique d’un schéma habituel de production d’énergie centralisée et unidirectionnelle basé sur les énergies fossiles et fissiles.

Contrairement aux réseaux de chauffage traditionnels à haute température qui ne font que transporter de la chaleur produite conventionnellement et la distribuer, le réseau Anergie permet les échanges thermiques à basse température entre les bâtiments eux-mêmes. Il s’agit, par des techniques de pointe complexes basées sur des pompes à chaleur et des tubes hydrauliques enfouis dans le sol entre lesquels une différence de température constante est maintenue, de mettre en œuvre le principe simple visant à capter ou apporter des calories d’un bâtiment à l’autre selon les besoins.
De plus, ce réseau repose sur un système de stockage géothermique intersaisonnier conçu pour emmagasiner l’énergie plus abondante de la période estivale afin de la restituer en hiver, au moment où la demande est importante.

Le recours prioritaire à l’énergie renouvelable locale, le stockage et la valorisation du surplus thermique estival pour les périodes froides et l’efficience énergétique procurée par des pompes décentralisées extrêmement économes en électricité, font des réseaux Anergie une technologie d’avenir incontournable. Une technologie déjà opérationnelle, mise en œuvre par Amstein+Walthert à Zurich notamment (campus de l’Ecole Polytechnique, aéroport, quartier Richti, quartier de logements FGZ) et qui bénéficiera incessamment à de nombreux sites en cours d’étude ou de réalisation, aussi bien en Suisse qu’en France.

Pour en savoir plus, regardez le documentaire ARTE TV réalisé par Amstein+Walthert ICI