Chaplin's World, Corsier-sur-vevey, Vaud

Situation

Situé dans un écrin de verdure sur les hauteurs de Corsier-sur-Vevey, la dernière résidence de Charly Chaplin domine la Riviera vaudoise et offre une vue magnifique sur le lac Léman et les Alpes. C’est dans ce site d’exception que le futur Musée Chaplin a ouvert 3000 m² d’espaces consacrés autant à l’homme qu’à son œuvre.

Ce nouveau pôle culturel est composé de trois ouvrages distincts : Le Manoir de Ban, sa ferme et un nouveau du musée qui offrira des espaces scénographiques modernes, des espaces multimédias et cinématographiques.

Programme

Tout au long de ce projet d’envergure, les équipes d’AMSTEIN+WALTHERT ont œuvré pour offrir un résultat à la hauteur des enjeux et des attentes du Maître d’Ouvrage. Rodées aux projets pluridisciplinaires, les équipes d’AMSTEIN+WALTHERT ont travaillé sans relâche pour concevoir, planifier et suivre dans leur réalisation les installations de chauffage, ventilation, rafraîchissement, sanitaire, électricité, sonorisation, éclairage, automatisme du bâtiment, acoustique et physique du bâtiment. L’étroite collaboration avec les scénographes de l’exploitant a renforcé encore l’étonnante sensation de l’omniprésence de l’artiste.

(Bureau d-architecture Itten + Brechbühl © UNIL, 2009)Maquette du projet Géopolis

Le Manoir de Ban, inscrit à l’inventaire suisse des biens culturels d’importance nationale, a été complètement assaini. Le défi pour AMSTEIN+WALTHERT a été de transformer des installations techniques d’habitations simples en de lourdes installations dédiées à des fins muséographiques et permettant d’accueillir un public nombreux. Tout cela a été exécuté sans dénaturer le bâtiment. Le démontage des boiseries et planchers existants a été nécessaire afin de passer les nombreux tubes et câbles électriques, conduites hydrauliques pour le chauffage et le rafraichissement. Des solutions techniques ont dû être imaginées afin de mettre en œuvre aussi discrètement que possible les installations de ventilation, de sécurité, sono d’évacuation, détection incendie et éclairage de secours.

Pour garantir une flexibilité maximale dans l’aménagement, les installations ont été conçues afin que l’exploitant puisse disposer d’une infrastructure qui lui permette, dans le futur, d’étendre ses installations scénographiques sans devoir réaliser de lourds travaux de démontage et d’adaptation.

Nichée sous la charpente des combles, la salle VIP permet d’accueillir deux cents visiteurs pour des évènements, présentations et conférences. Grâce à une installation de ventilation bien intégrée et un rafraîchissement de l’ambiance, les invités et visiteurs peuvent vivre l’expérience Chaplin dans un climat et un confort thermique agréable.

Dans les sous-sols du manoir, le déploiement des techniques et leur coordination spatiale a représenté un vrai défi d’intégration face à la complexité architecturale des lieux. Les plafonds voutés ne permettaient pas le passage des nombreux réseaux et fluides. Toujours afin d’optimiser l’espace, une faux-plancher de quelques dizaines de centimètre fut imaginé afin de passer les gaines de ventilation, les conduites hydrauliques et les chemins de câbles.

Dans le nouveau bâtiment du Musée, le visiteur débute sa visite par une projection cinématographique qui le plonge immédiatement dans l’ambiance Chaplin. Pour gagner de la surface scénographique, le monobloc de ventilation a été suspendu à plus de quatre mètres au-dessus du public. Pour garantir le confort sonore des spectateurs, l’acousticien d’AMSTEIN+WALTHERT a prévu des solutions performantes et a rendu ainsi la ventilation aussi muette que les premiers films de Charlie Chaplin. Confiné dans un caisson spécial et construit avec des éléments acoustiques particuliers, l’appareil de presque deux tonnes a fait l’objet d’une attention toute particulière. Dans les autres espaces, un soin a été apporté à l’optimisation et à la discrétion des techniques. Les installations ont été réalisées dans la perspective d’assurer une grande flexibilité d’évolution scénographique pour l’exploitant. Un des défis a résidé dans la composition de la dalle, car elle est traversée par des câbles de  précontraintes et il n’était pas envisageable d’y placer des techniques en incorporé. Le plafond irrégulier qui présente de nombreux décrochements de niveaux a complexifié l’ordonnancement et l’implantation des techniques du bâtiment. Afin de respecter le gabarit technique qui nous était alloué, nos équipes CVCSE ont effectué une coordination « au chausse-pied » et des solutions innovantes et créatives ont été entreprises afin de répondre à un cahier des charges complexe.

Pour une discrétion optimale, l’ensemble des techniques a  été peint en noire, ce qui les rend presque invisibles aux yeux du public.

L’ancienne ferme abritait du temps de Charlie Chaplin des logements pour le personnel, des écuries, une grange et une remise. Partiellement classée aux Monuments et Sites du Canton de Vaud, sa nouvelle affectation a demandé de la part des équipes techniques d’AMSTEIN+WALTHERT  un travail de fond. Aujourd’hui, les solutions proposées et mises en œuvre permettent d’accueillir les installations CVCSE nécessaires pour répondre aux exigences élevées de l’accueil des visiteurs, tout en respectant le caractère du bâtiment d’origine. C’est à l’entrée des parkings et à proximité de ce bâtiment qu’une fosse a été creusée pour accueillir les aérorefroidisseurs, composants indispensables au système de rafraîchissement du site. Cette solution attrayante a permis une discrétion visuelle appréciée par l’architecte et le Maître d’Ouvrage.

C’est par l’intermédiaire d’une conduite à distance, qu’une chaufferie à bois alimente l’entier du site en chaleur. Le choix de cette énergie primaire d’origine renouvelable affirme une volonté de durabilité et de respect pour l’environnement. Les équipes techniques d’AMSTEIN+WALTHERT qui ont été associées à ce chantier d’exception sont aujourd’hui heureux d’avoir participé à cette réussite. Nous sommes fiers d’avoir ainsi contribué à perpétuer en Suisse et dans le monde, au rayonnement de l’œuvre de Charlie Chaplin

Informations generales

Surf. de plancher SP   

4'700 m2

Volume26'000 m3
Réalisation2013 - 2016
Coûts30 mios

Prestations A+W

  • Chauffage
  • Ventilation
  • Sanitaire
  • Electricité
  • Coordination interdisciplinaire

 

Participants

Maître d’ouvrage

  • DOMAINE DU MANOIR DE BAN SA

Architecte

  • ITTEN+BRECHBÜHL SA, LAUSANNE